Le tétanos chez le chien: soignable ou pas ?

Vu sur Le tétanos chez le chien: soignable ou pas ?

Le tétanos chez le chien , voilà certes une maladie peu évoquée et pour cause , le chien étant réputé pour être assez résistant à la bactérie responsable de cette pathologie .

Cependant ,chaque année, il y a des cas de chiens atteints avec parfois des mortalités dans des souffrances assez horribles .

Le tétanos est une maladie qui peut toucher tous les mammifères ,cependant il existe une sensibilité différente   selon l’espèce .

Le cheval et l’être humain sont les espèces les plus sensibles tandis que le chat semble être une espèce  résistante au tétanos( très peu de cas signalé) .

Les propriétaires de chevaux sont très sensibilisés à cette pathologie et la vaccination systématique est de rigueur dans la majorité des cas .

Savez vous qu’il y a plus de 1 million de cas de tétanos humain/an à travers le monde , avec près de 500.000 décès ( plus de 1370 morts/j) ?

Ce taux de mortalité est surtout constaté en Afrique et en Asie Sud Est ( problème hygiène, mortalité néonatale ,alimentation,….) , mais  il y a encore des décès du au tétanos dans nos pays ( une vingtaine de cas /an en France ).

Souvent ce sont des personnes âgées , pas à jour au niveau de la vaccination ( oubli?) et peu scrupuleux de soins lors d’une plaie parfois anodine.

Mais revenons au tétanos chez le chien et voyons cela plus en détail.

1) tétanos chez le chien:  agent causal

Le tétanos est une maladie provoquée par une  bactérie appelée Clostridium Tetani ou bacille de Nicolaïer (physicien Allemand qui a découvert cette bactérie à la fin du 19é siècle)) .

CLOSTRIDIUM_TETANI

Cette bactérie,appartenant à la famille des Clostridiums, a les particularités suivantes :

  • Anaérobie : c’est à dire ne vit que dans un milieu dépourvu d’oxygène
  • Très résistante :  à la chaleur, à la dessiccation(sècheresse) et aux désinfectants (grâce aux spores qu’ils sont capables de produire)
  • Secrète une toxine redoutable : la tétanospasmine (voir plus loin)

C’est une bactérie qui est capable de survivre des années dans le milieu extérieur et on la trouve principalement dans le sol ,dans le fumier et matières fécales d’animaux .

Petite remarque :

on parle souvent d’objets rouillés comme étant responsables du tétanos : en fait la rouille , par sa surface rugueuse, est un excellent milieu de vie pour la bactérie Clostridium Tetani .

Mais il faut une plaie , une pénétration   d’un objet rouillé ( clou, barbelé,…)au sein des tissus  pour inoculer cette bactérie et provoquer cette pathologie.

clou rouillé

2) tétanos chez le chien: les portes d’entrée

Pour que le tétanos puisse se développer , il faut qu’il soit introduit au sein de tissus et si possible pauvre en oxygène !

Une plaie mal soignée , une perforation ( clou, objet pointu) , une morsure , un abcès, des lésions dentaires, chirurgie avec instruments mal nettoyés,plaie par un épillet,…voilà les principales portes d’entrée du germe du tétanos !

Et si on devrait définir la porte d’entrée idéale , ce serait sans conteste la plaie par perforation car elle représente le milieu idéal du fait de sa pauvreté en oxygène , condition optimale pour le développement de cette bactérie.

Les régions à climat chaud ,humide et avec un sol riche en matières organiques ou traité avec du fumier sont les conditions idéales pour le développement de Clostridium Tetani .

La période d’incubation ( apparition de signes cliniques) est variable : de 3 à 18 jours en moyenne après le traumatisme .Mais ce délai peut être plus long jusqu’à plusieurs semaines.

3) tétanos chez le chien: redoutable toxine produite par la bactérie

La bactérie Clostridium Tetani  une fois introduite dans un milieu anaérobie se développe et produit une toxine : la tétanospasmine !

Voici le schéma de la pathogénie de cette toxine :

pathogenie_toxine_tetanos

 

  1. Cette toxine va se lier à de nerfs locaux et/ou atteindre le système nerveux central
  2. Cette toxine va interférer avec des inhibiteurs spécifique de la neurotransmission ( GABA et Glycine)
  3. Cette toxine va perturber cette inhibition et être responsable d’une contraction musculaire continue
  4. cette toxine va produire une forme de tétanos localisé ou généralisé avec les signes cliniques typiques : rigidité – spasmes musculaires-suractivité musculaire – tremblements-…

 

4) tétanos chez le chien: signes cliniques

Comme je vous l’ai précisé au début de cet article, le chien peut être malgré tout assez résistant à la toxine produite par cette bactérie et avoir une période d’incubation longue avant l’apparition des premiers signes cliniques.

De même , les signes cliniques peuvent être très légers et se résumer à une difficulté de la démarche ( une certaine raideur), compliquant ainsi le diagnostic.

Les chiens peuvent avoir une forme localisée de tétanos , consistant par exemple à une raideur d’un membre suite à une plaie contaminée localement.

Cependant cette atteinte neuromusculaire locale peut se propager à d’autres membres , voir au niveau du système nerveux central et se généraliser avec des symptômes typiques tels que :

  1. les premiers signes sont : 

ŒIL : perd la capacité à clignoter et prolapsus de la membrane nictitante ( 3è paupière)

  • Hypersensibilité : sensible à la lumière et au son (en tapant des mains par exemple,on peut créer des spasmes ou des convulsions)

 

     2.  TRISMUS : muscles de la face se contractent ,mâchoire contractée avec les lèvres rétractées donnant une grimace typique ;” le rire sardonique, satanique” .Front plissé !

tétanos_chez_le_chien

     3.  Chiens aux oreilles pendantes : peuvent avoir des oreilles qui se dressent ou les oreilles déplacées en arrière

    4.  Dans les stades plus avancés, le patient ne peut plus marcher ,se tient raide et adopte une position “de chevalet” (raideur dans les pattes avant et arrière avec extension du cou )

Voici une petite vidéo de “MICKY” , chien atteint de tétanos avec cette extrême rigidité :

 

    5. spasme laryngé et ptyalisme ( salivation) , le chien a des difficultés de déglutition nécessitant la pose d’une sonde  gastrique ou par gastrotomie pour pouvoir l’alimenter .

   6.  une des plus graves complications est l’asphyxie en raison de la paralysie rigide des muscles respiratoires ! Nécessite une ventilation mécanique ( respirateur artificielle) !

L’animal peut en phase terminale souffrir énormément et justifier une euthanasie .

Il existe une classification du degré d’atteinte de tétanos chez le chien, voici cette classification:

classification atteinte tetanos chez le chien

 

5) tétanos chez le chien: diagnostic

Il n’existe aucun test spécifique pour diagnostiquer le tétanos ( aucun test sanguin)

Le diagnostic est réalisé d’après les signes cliniques et/ou historique d’une plaie.

Il est possible de mesurer les taux d’anticorps contre la toxine du tétanos, mais ce n’est pas utilisé dans le cadre clinique.

Un diagnostic de certitude avec le temps ,c’est la résolution lente mais complète des spasmes musculaires (cela peut prendre des semaines, voir des mois)

Un test de diagnostic d’avenir est peut être l’électromyographie ?

6) tétanos chez le chien: traitements

Le traitement visera à:

  • lutter contre les bactéries
  • lutter contre les toxines libérées
  • lutter contre les spasmes musculaires
  • lutter contre l’hypersensibilité
  • assurer une bonne fonction cardio-respiratoire et une bonne hydratation
  • assurer un nursing parfois lourd et couteux

A) lutte contre les bactéries : Les antibiotiques

1.la pénicilline G (30 000 UI/kg IV /8 h) a été souvent préconisée mais est abandonnée actuellement car elle a un effet synergique avec la toxine tétanique .Comment? elle interfère également sur un inhibiteur de la neurotransmission : le GABA!

Alors l’antibiotique de choix en cas de tétanos chez le chien est le métronidazole ( 10 mg/kg IV /8 h) . Par contre, le métronidazole utilisé sur un long terme a des effets secondaires non négligeables ( j’en ai déjà parlé dans un article sur ce blog).

L”antibiotique va éliminer les bactéries mais pas les toxines tétaniques!

B) lutte contre les toxines : sérum antitétanique

L’administration intraveineuse de sérum antitétanique équin est utilisé pour détruire les toxines produites par les bactéries . La dose est 200 UI/kg  en IV.

Ce sérum se lie aux toxines libres et les détruit.

Cependant il faut faire deux remarques importantes au sujet de ce traitement à base de sérum :

  1. Ce sérum ne peut agir que sur les toxines non encore liées au nerfs ( toxines libres) , d’où la nécessité d’utiliser ce type de produit le plus rapidement possible après le traumatisme pour garder toute son efficacité.
  2. Comme c’est un produit issu d’une autre espèce( cheval), l’injection intra-veineuse peut provoquer un choc anaphylactique avec des conséquences parfois dramatiques.

Il est conseillé de faire un test intradermique, avant l’injection IV,pour constater le type de réaction face à ce produit .

On peut également injecter ce sérum en Sous Cutané ou en Intra Musculaire , mais le délai d’action sera augmenté ( il faut attendre plus de 3 jours avant d’avoir son niveau thérapeutique)

Au niveau de la plaie (pour autant que l’on agisse rapidement ),après avoir nettoyé et désinfecté, on peut injecter localement du sérum antitétanique .

C) Lutte contre les spasmes musculaires : les myorelaxants

Pour contrôler les spasmes,convulsions,tremblements et rigidité musculaire , on va utiliser des myorelaxants de type :

1.le diazépam (Valium) :0,5 mg /kg  en IV /6 h

2. Méthocarbamol  :  myorelaxant intéressant pour prévenir l’arrêt respiratoire

D) lutte contre l’hypersensibilité ; les sédatifs

Pour soulager l’hypersensibilité à la lumière et au bruit , on va utiliser des sédatifs :

Acépromazine : 0,05 à 0,07 mg /kg IV /6 h

E) assurer une bonne fonction cardio respiratoire et une bonne hydratation

En cas de difficulté respiratoire , le chien atteint de tétanos sera mis sous ventilation assistée .

Une mise sous perfusion ( fluidothérapie) sera également nécessaire si l’animal souffre de trouble de déglutition du à un spasme du larynx

F) assurer un nursing ( soins quotidiens basiques )

Les soins quotidiens peuvent être longs et coûteux . Le propriétaire du chien atteint doit  être averti de ces contraintes et faire preuve d’une grande motivation .

Dans un premier temps, l’animal doit être mis dans une  pièce sombre et calme pour éviter toute sollicitation inutile pouvant aggraver son état.

Si l’animal est hospitalisé en clinique vétérinaire , il sera mis dans la pièce la plus calme et la plus sombre du bâtiment .

Le lieu de couchage  doit être épais et changé régulièrement.

Le chien paralysé doit être changé de position régulièrement afin d’éviter des escarres de décubitus . Ne pas oublier d’assurer la vidange de la vessie !

Des massages musculaires réguliers peuvent être bénéfiques .

Si le chien souffre de problèmes de déglutition ou a les mâchoires serrées ( contractées) au point de ne plus pouvoir se nourrir , la pose d’une sonde gastrique est indispensable .

Comme vous pouvez le constater , ce  nursing peut être fastidieux mais avec une guérison potentiel au bout du compte !

7) tétanos chez le chien: pronostic

Un tétanos localisé  ( parésie , raideur d’un seul membre par exemple )  a un bon pronostic avec 90% de chance de guérison complète en quelques jours-semaines .

Par contre un tétanos généralisé ( atteinte du SNC) a un pronostic réservé , seul 50% de chiens atteint de la forme généralisée peuvent s’en sortir avec parfois des séquelles à vie.

LES PRINCIPALES COMPLICATIONS SONT:

  • paralysie laryngée
  • arythmies cardiaques + hypertension
  • escarres importants ( décubitus prolongé)
  • hyperthermie importante lors d’épisodes de spasmes musculaires intenses
  • pneumonie par fausse déglutition
  • asphyxie par paralysie des muscles respiratoires

La durée moyenne de guérison complète est de 34 jours , mais peut parfois être encore plus long ( des mois)

les chiens qui n’ont pas été au-delà de la gravité du groupe II  ont de grandes chances de survie .

Les chiens   des groupes III et IV ont 50% de chance de survie .

8) tétanos chez le chien : la vaccination ?

La vaccination ( anatoxine tétanique ) fait partie d’un schéma normal de vaccination chez le cheval et chez l’être humain .

Chez les chiens et les chats , cette vaccination est moins recommandée car ces espèces sont plus résistants à la toxine du tétanos et donc réputé pour ne pas être atteint de cette pathologie.

Il existe un vaccin disponible pour le chien , c’est le TETAPUR* .

tetapur

Schéma de vaccination :

1)Deux injections à un mois d’intervalle

2)Rappel 1 an après

Immunité ?  assez longue ensuite avec des rappels conseillés tous les 3 ans .

Cependant il existe un grand débat sur l’efficacité de ce vaccin partant du principe que les ANTICORPS VACCINAUX  ( produit par l’Anatoxine = Toxine microbienne atténuée aux propriétés immunisantes) ne soient pas actifs au sein d’une plaie anaérobie .La toxine secrétée par la bactérie  au niveau d’une plaie anaérobie est à l’abri des anticorps vaccinaux.

Cette toxine tétanique sécrétée dans la zone anaérobie est alors absorbée  par les filets nerveux présents dans cette zone anaérobie. Cette toxine remonte vers son lieu d’action ( la moelle et système nerveux central) et produit son dommage .

La toxine dans le filet nerveux n’est jamais en contact avec le sang et donc avec les anticorps vaccinaux .

Cette théorie met en doute la validité de la vaccination , même pour nous d’ailleurs ! Mais tout repose sur le fait que la plaie soit en milieu anaérobie stricte!

En résumé , le fait que la profession vétérinaire ne propose pas systématiquement cette vaccination pour le chien  repose sur le fait de la rareté de cette maladie pour le chien et chat et aussi peut être sur cette “inefficacité” de ce vaccin.

En fonction du mode de vie de l’animal ( errance, vit svt en liberté ,….) et de la zone d’habitat ( zone tétanigène) , le praticien peut la proposer .

Aussi  si vous êtes concernés par ce risque pathologique pour votre compagnon, parlez en avec votre vétérinaire . Vous avez avec cet article assez d’arguments pour avoir un débat qui j’en suis sûr sera intéressant .

Ainsi se termine l’article consacré au tétanos chez le chien , j’espère qu’il vous a intéressé et n’hésitez pas réagir dans les commentaires ci dessous .

 

   

  

 

Cet Article provient de Conseils veterinaires de Patrick